Bertrix 2018

10 Juin 2018 | 1 commentaire

      Cette quatrième participation aux boucles de la Semois pourrait se résumer à la résolution d’un problème mathématique.
Etant donné un parcours de 80 km, avec un dénivelé positif de 1300 m et une pente moyenne de 5.5% combien faudra-t-il de bières pour effacer les fatigues consenties ? D’autre part, une Gueuze a-t-elle le même effet réparateur qu’une Grimbergen à la pression ? Sans parler de la bière sans alcool qui rend obsolète toute recommandation de boire avec modération ! Devant la difficulté à résoudre cette équation à plusieurs inconnues, et plutôt que de noyer le poisson dans la Semois, il fut décidé à l’unanimité de revenir l’année prochaine puisque nous avions survécu à la Mort Subite, qui, comme chacun sait ne s’apprécie qu’en dénivelé négatif !

X