Xonrupt 2019

2 Juil 2019 | 0 commentaires

     C’était un temps déraisonnable, à ne pas mettre le nez dehors. Le diable en pleurait de honte, il faisait plus frais aux enfers que sur la route. Il se trouva pourtant des valeureux pour le tenter… le diable. Mais l’addition allait être lourde. Sur la route forestière des 17 km les pneus explosaient dans une ambiance de résine surchauffée. A Rochesson l’eau bouillait dans les bidons. A Cornimont on croyait toucher le fond. Et il restait le col des Feignes qui, par des ressauts successifs comme des hoquets, finit par épuiser les organismes.
Il fallut du temps pour récupérer. Les gosiers étaient si secs que les premières gorgées de bière n’atteignaient pas les amygdales. Deux heures après l’arrivée un cerveau embrumé confondait des perroquets avec des poissons rouges. Heureusement, salade vosgienne, tofaille, münter et Géromoise nous réconciliaient avec la vie paisible car  « ce qui ne nous tue pas  nous rend plus fort. »

X